Discrimination, on s'est fait remarquer...

Discrimination, on s'est fait remarquer...

Pour vous situer, on est sur la route pour aller voir Camille, la sœur de Pauline. Elle habite à Villeneuve d’Allier dans la Haute-Loire. C’est un charmant petit village soit dit en passant.

Discrimination : Acte 1

On traverse l’Aveyron puis nous voilà en Lozère, où on passe une nuit super au Rozier. On roule vers Mende, par les gorges de la Jonte, quand, au détour d’un rond-point, deux gendarmes nous arrêtent :
Papiers du véhicule. Vous avez bu ? Dites-le parce que sinon la sanction sera plus lourde.
Je n’ai pas bu, le flic me fait souffler : 0.
Y a longtemps que vous avez consommé ?
De l’alcool ?
Non des stupéfiants.
– J’prends pas ce genre de trucs.
Test salivaire, dix minutes d’attente pour les résultats.
C’est bon circulez !

On se remet en route. Pas le temps de faire demi-tour, paf, course de vélo, le tour du Gévaudan ! Les flics plantaient là pour bloquer les voitures le temps que les vélos passent, on perd trois heures…

Discrimination : Acte 2

On repart enfin, direction Mende, arrivée de la course, qu’on esquive par l’autoroute.
L’autoroute par là-bas, ça grimpe. Notre camion va pas vite, il est plutôt du genre tracteur, je passe partout mais à mon rythme. Super côte, on est à 50, on se fait doubler par des flics, encore… Gros signes pour qu’on les suive, putain encore ! On s’exécute et on sort à la prochaine sortie « Gendarmerie », les kékés rentraient chez eux. Ils ont du se dire, on va s’en faire un p’tit dernier !
L’occasion fait le larron.

Autre fois les papiers et cette fois-ci, ils passent direct au test salivaire. Je proteste, je leur dis que leurs collègues nous ont fait la même en début d’après midi et que c’était négatif. Ils veulent rien savoir et nous refont poireauter.
Merci circulez… Et quand vous roulez doucement sur l’autoroute mettez les warnings !

On arrive enfin à destination, un peu énervés. Apéro chez Camille, l’atmosphère se détend et on passe un bon moment.

Discrimination : Acte 3

Le lendemain matin, on veut faire deux, trois bricoles sur le camion. Direction Mr Bricolage, on a besoin de deux, trois trucs. Nos achats effectués, barrage de bleus sur un parking. Ils nous dévient de notre route. Fouille au corps, on se fait renifler par les chiens de la cynophile, Feliz n’y échappe pas non plus. Merci, au revoir.

Ils auront eu raison de nous, on voulait visiter le Cantal, faire le tour des Puys, du coup, on s’est tiré en Espagne.

Discrimination : Épilogue

Alors, on comprend pas bien…

Si notre camion avait été un joli Sprinter flambant neuf, tout blanc, tout propre, si on avait été un couple de retraités dans un camping-car, si on roulait en voiture à 130 sur l’autoroute, aurait-on été tout autant contrôlé ?
Personnellement, je ne pense pas…

Discrimination, zèle, politique du chiffre, proie facile ?
Nous, on trouve ça bien dégueulasse en tout cas…

Laisser un commentaire

Fermer le menu